Présentation des Intervenant.es

  • Intervenant.es : Lundi 10 juin

    Lundi 9/9h30 : Mot de Bienvenue

    Isabelle Lacroix

    Chercheure associée, CREVAJ et Laboratoire Printemps, Université VersaillesSaint-Quentin/Paris-Saclay

    Mes projets de recherche vise à comprendre les processus et facteurs d’engagement des jeunes dans des organisations d’entraide de placés et d’anciens placés en protection de la jeunesse au Québec et en France. Comment et pourquoi ces jeunes sortant de placement sont-ils amenés à s’engager dans des organisations d’entraide?

    Mercredi 12 juin 9h/10h15 : L’enjeu de la participation des jeunes pendant leur placement et à la sortie du système de protection de la jeunesse

    Mercredi 12 juin 15h/16h30: Activité croisement des savoirs: Comment dépasser les blocages à la participation des jeunes?

    Jeudi 13 juin 10h30/12h: Les associations d’entraide d’anciens placé.e.s pour accompagner la transition à la vie adulte : entre droits communs et droits spécifiques.

     

    9h/9h30: Mot de bienvenue

    Martin Goyette

    Professeur titulaire, Responsable CREVAJ, ENAP, Co-titulaire Chaire-Réseau Jeunesse volet santé et bien-être

    Professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique (ENAP), titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’évaluation des actions publiques à l’égard des jeunes et des populations vulnérables(CREVAJ) et co-titulaire de la Chaire-réseau jeunesse du Québec. 

    Notamment, je dirige présentement le partenariat Étude longitudinale sur le devenir des jeunes placés (EDJeP). Mes intérêts de recherche portent sur le passage à la vie autonome des jeunes en difficulté, la santé mentale jeunesse, le rôle des réseaux sociaux dans ces transitons et l’évaluation de programme.

     

     

    9h/9h30: Mot de bienvenue

    Nassera Touati

    Professeure titulaire, ENAP, Directrice scientifique de l’équipe REGARDS

    Touati, Nassera est professeure titulaire à l’École nationale d’administration publique. Elle détient un doctorat en ingénierie et gestion de l’École des Mines de Paris. Elle est directrice scientifique de l’équipe REGARDS en partenariat  (Recherche sur la Gouvernance et l’Articulation des Réseaux De Solidarité), vouée à la recherche sur les réseaux intersectoriels locaux, et soutenue par le Fonds de recherche du Québec. Elle s’intéresse aux enjeux de gouvernance dans le cadre des réformes en cours, à la compréhension des processus de changement et à l’impact des réformes sur la performance.

     

    9h30/10h15: Les services en santé mentale jeunesse: défis et enjeux pour le Québec

    Dre Cécile Rousseau

    Professeure titulaire, Département de psychiatrie, Université McGill, Responsable ACCESS Parc-Extension Montréal

    Je travaille comme clinicienne en soins partagés auprès des enfants immigrants et réfugiés dans des quartiers pluriethniques de Montréal, tout en poursuivant des recherches sur les modèles de soins partagés en santé mentale, les programmes de prévention en milieu scolaire multiethniques et l’impact des politiques migratoires. Mes intérêts de recherche portent sur les traumatismes secondaires à la guerre et la violence organisées, la santé mentale des immigrants et réfugiés, les soins partagés en santé mentale jeunesse, le programme scolaire d’expression créatrice et les politiques migratoires et santé des réfugiés et immigrants.

    10h30/12h: Animateur : Table ronde : Comment décentrer les pratiques de soins et d’accompagnement?

    Marc-André Bélanger

    Coordonnateur au développement des pratiques, Regroupement des Auberges du coeur

    Bachelier en travail social, je me suis rapidement retrouvé dans le milieu de l’organisation communautaire. Outre l’intérêt pour les questions de justice sociale, d’inégalités, d’oppression et d’éthique, j’apprécie suivre l’actualité et la politique. On peut ainsi dire que mon emploi nourrit ces intérêts et j’aime penser qu’il permet, un tant soit peu, de faire une différence dans la vie des personnes.

     

    10h30/12h: Table ronde: Comment décentrer les pratiques de soins et d’accompagnement?

    Dre Amal Abdel-Baki

    Professeure titulaire, Département de psychiatrie, Université de Montréal, Chercheure principale et co-responsable clinique du site ACCESS-RIPAJ (Réseau d’intervention de proximité pour les jeunes de la rue)

    Je travaille actuellement au CHUM comme chef du du continuum santé mentale jeunesse, comme psychiatre clinicien, chef clinico-administratif et responsable de la recherche de la clinique JAP (Jeunes Adultes ayant eu un épisode Psychotique).  Cette clinique compte parmi les leaders canadiens dans le domaine. En 2014, l’EQIIP SOL que j’ai mise sur pied remportait une mention d’honneur du MSSS pour l’amélioration de l’accès aux soins de santé mentale pour les jeunes itinérants souffrant de toxicomanie.

    10h30/12h: Table ronde: Comment décentrer les pratiques de soins et d’accompagnement?

    Dr Jean-Marie Lemaire

    Neuropsychiatre, thérapeute familial et clinicien de Concertation. Directeur de l’Institut Liégeois de Thérapie Familiale.

    Créateur de la Clinique de Concertation qui reconnait et soutient la portée thérapeutique de la participation des jeunes et des membres des familles dans les espaces du travail ensemble. Membre fondateur des associations nationales (belge, italienne, française et algérienne) pour la Clinique de Concertation.

     

    15h/16h: Table ronde: Pratiques citoyennes alternatives en santé mentale jeunesse

    Lourdes Rodriguez del Barrio

    Professeure titulaire, École de travail social, Université de Montréal

    Depuis 2017, je suis directrice scientifique de la recherche sociale au CIUSSS Nord-de-l’île-de-Montréal. Je dirige également l’Équipe de recherche et d’action en santé mentale et culture (ÉRASME) ainsi que l’Alliance de recherche internationale université-communauté santé mentale et citoyenneté (ARUCI-SMC) que j’ai fondée. Mes recherches sont consacrées à la création de nouvelles approches d’intervention et d’évaluation, notamment sur le plan de la capacité d’agir des personnes vivant des expériences de souffrance et des situations d’exclusion, améliorant ainsi leur qualité de vie, leur mieux-être et leur participation citoyenne. Elles ont d’ailleurs conduit à des changements de politiques et de pratiques dans les organisations communautaires et publiques.

    15h/16h: Table ronde: Pratiques citoyennes alternatives en santé mentale jeunesse

    Émilie Roy

    Militante, Mouvement Jeunes et santé mentale et membre du comité des Jeunes EDJeP

    J’ai joint le comité de recherche parce que je crois que les jeunes aujourd’hui sont importants pour l’avenir de la société. J’ai vécu dans le système de la DPJ des événements qui n’auraient jamais dû être et à travers le comité, je souhaite pouvoir empêcher que cela se reproduise. Je crois que nos jeunes doivent connaître leurs droits et surtout qu’ils peuvent les appliquer. Je travaille aujourd’hui avec l’EDJeP à la fortification de nos jeunes et de leur avenir.

    France Brault

    15h/16h: Table ronde: Pratiques citoyennes alternatives en santé mentale jeunesse

    France Brault

    Militante, Mouvement Jeunes et santé mentale

    Jean Baptiste Leclercq

    15h/16h: Table ronde: Pratiques citoyennes alternatives en santé mentale jeunesse

    Jean Baptiste Leclercq

    Professeur associé, Département de sociologie, Université de Montréal, Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté.

    Jean-Baptiste Leclercq s’intéresse aux transformations de l’État social, aux inégalités sociales et à la « prise en charge » de publics stigmatisés. Il présentera les résultats d’une recherche exploratoire menée (avec deux chercheures du CREMIS : Cécile Van de Velde, UdeM et Nadia Giguère, CCSMTL) en partenariat avec le Regroupement des Auberges du cœur du Québec sur la façon dont certains jeunes vivent les diagnostics et la médication en santé mentale et à la manière dont ils sont suivis par les professionnels de la santé. Pour cette présentation il sera question du rapport au diagnostic et à la médication ainsi qu’aux institutions.

     

    Émilie Proteau-Dupont

    15h/16h: Table ronde: Pratiques citoyennes alternatives en santé mentale jeunesse

    Émilie Proteau-Dupont

    Professionnelle de recherche CREMIS, Doctorante ENAP

    Émilie Proteau-Dupont (Professionnelle de recherche sur le projet et doctorante à l’ENAP) dressera des liens avec son doctorat sur les dynamiques internes du Mouvement Jeunes et santé mentale au Québec sous une approche intersectionnelle. Ses intérêts de recherche portent sur les populations sujettes à des discriminations, notamment les jeunes ayant un problème de santé mentale.

     

  • Intervenant.es : Mardi 11 juin

  • Intervenant.es : Mercredi 12 juin

    Mercredi 12 juin 9h/10h15 : L’enjeu de la participation des jeunes pendant leur placement et à la sortie du système de protection de la jeunesse

    Isabelle Lacroix

    Chercheure associée, CREVAJ et Laboratoire Printemps, Université VersaillesSaint-Quentin/Paris-Saclay

    Mes projets de recherche vise à comprendre les processus et facteurs d’engagement des jeunes dans des organisations d’entraide de placés et d’anciens placés en protection de la jeunesse au Québec et en France. Comment et pourquoi ces jeunes sortant de placement sont-ils amenés à s’engager dans des organisations d’entraide? Comment ces formes collectives d’engagement peuvent-elles les soutenir dans leur processus d’autonomisation vers la vie adulte? Au croisement d’une sociologie politique, des politiques publiques de protection de la jeunesse et d’une littérature sur la transition à la vie adulte des jeunes placés (Stein, Munro, 2008; Goyette, Frechon, 2013), notre projet de recherche s’inscrit dans la lignée de travaux portant sur les contraintes et les conditions de l’émergence de l’engagement des jeunes en situation de marginalité (Greissler, 2010, 2013) ou en difficulté (Becquet, Goyette, 2014).

     

    Mercredi 12 juin 9h/10h15 : L’enjeu de la participation des jeunes pendant leur placement et à la sortie du système de protection de la jeunesse

    Mercredi 12 juin 15h/16h30: Activité croisement des savoirs: Comment dépasser les blocages à la participation des jeunes?

    Jeudi 10h30/12h: Les associations d’entraide d’anciens placés pour accompagner la transition à la vie adulte : entre droits communs et droits spécifiques

    9h/10h15: L’enjeu de la participation des jeunes pendant leur placement et à la sortie du système de protection de la jeunesse

    Rosita Vargas Diaz

    Candidate au doctorat en travail social, Université de Montréal

    Je m’intéresse à la protection de la jeunesse, notamment à la transition à la vie adulte et à l’engagement associatif des jeunes qui ont vécu un placement, les services aux familles immigrantes, l’adoption nationale et internationale, au processus décisionnel individuel et collectif, ainsi qu’à la comparaison internationale.

    9h/10h15: L’enjeu de la participation des jeunes pendant leur placement et à la sortie du système de protection de la jeunesse

    15h/16h30: Activité croisement des savoirs: Comment dépasser les blocages à la participation des jeunes?

    Isabelle-Ann Leclair Mallette

    9h/10h15: L’enjeu de la participation des jeunes pendant leur placement et à la sortie du système de protection de la jeunesse

    Isabelle-Ann Leclair Mallette

    Doctorante en psychoéducation à l’Université de Sherbrooke.

    Ma thèse portait sur l’évaluation d’un programme d’entraînement aux habiletés parentales offert à des familles suivies en protection de la jeunesse pour négligence. Je travaille actuellement comme assistante en évaluation de programmes pour le Centre de recherche Sherpa, où je participe à l’évaluation de divers programmes d’intervention offert en contexte interculturel.

    9h/10h15: L’enjeu de la participation des jeunes pendant leur placement et à la sortie du système de protection de la jeunesse

    15h/16h30: Activité croisement des savoirs: Comment dépasser les blocages à la participation des jeunes?

    10h30/12h: De l'implication individuelle à la participation collective pendant le placement

    Roland Desmarais

    Agent de liaison, Comité des usagers du Centre jeunesse de Montréal, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

    Mes activités sont de donner la parole aux jeunes et aux parents, m’assurer que leurs droits sont respectés et améliorer les services qu’ils reçoivent en fonction de leur vécu.

     

    Céline Roy

    10h30/12h: De la participation individuelle à la participation collective pendant le placement

    Céline Roy

    Commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services, CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-deMontréal

    Je suis infirmière, avocate et médiatrice de formation. Mes champs d’intérêts sont les droits des usagers, la déontologie et l’éthique.

    Chantal Legault

    10h30/12h: De la participation individuelle à la participation collective pendant le placement

    Chantal Legault

    Commissaire locale ajointe aux plaintes et à la qualité des services, CIUSSS Centre-Sud-de-l’Îlede-Montréal

    Guy Lupien

    10h30/12h: De la participation individuelle à la participation collective pendant le placement

    Guy Lupien

    Délégué aux plaintes et à la qualité des services, CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

    10h30/12h: De la participation individuelle à la participation collective pendant le placement

    Josée Kassabian

    Responsable du Programme Qualification Jeunesse CISSS Montérégie-Est

    J’œuvre auprès des jeunes et de leur famille depuis maintenant plus de 20 ans. Je suis actuellement cheffe d’administration de programme au CISSS de la Montérégie-Est où j’occupe notamment les fonctions de responsable régionale du Programme Qualification des Jeunes (PQJ) ainsi que du Projet CLÉ, pour l’ensemble de la Montérégie.

    13h/14h30: De la formation aux droits des jeunes au plaidoyer

    Divine Usabase

    Ambassadrice jeunesse, SOS Village d’enfants Canada, Plaidoyer auprès de l’Organisation des Nations Unies

    Je suis une défenseuse des droits des enfants et de la jeunesse. Mes plus récents engagements impliquent premièrement, une formation sur la Défense des Droits des Enfants liée à l’ONU, à travers SOS Village d’Enfants Internationale ainsi que, deuxièmement, la coordination d’un comité d’ONG sur UNICEF. Je suis aussi co-fondatrice de « Yes for Humanity », un mouvement global de jeunes cherchant à adresser le changement climatique comme un problème multidimensionnel, impactant disproportionnément les plus vulnérables : les enfants.

    Sandra Kissel

    13h/14h30: De la formation aux droits des jeunes au plaidoyer

    Sandra Kissel

    SOS village d France, Projet de formation des intervenants en Protection Jeunesse aux droits des jeunes par d’anciens jeunes placés français

    13h/14h30: De la formation aux droits des jeunes au plaidoyer

    Fouzi Mathey

    SOS village d France, Projet de formation des intervenants en Protection Jeunesse aux droits des jeunes par d’anciens jeunes placés français

    13h/14h30: De la formation aux droits des jeunes au plaidoyer

    Natasha Blanchet-Cohen

    Professeure agrégée, Département de sciences humaines appliquées, Université Concordia, Co-titulaire Chaire réseau jeunesse

    I am an Assistant Professor at Concordia University’s Applied Human Science, has made it her mission to use research as a medium to support young people’s agency. She finds applying a rights-based approach to the design of services and programs, training, as well as evaluation critical to optimizing young people’s claims and authority as stakeholders.

    An important aspect of my research is the involvement of young people in building community resilience. In particular, I’m interested in how opportunities for decision-making can be embedded into our communities, and how child-youth friendly spaces, places and systems can become more widespread. I am also involved in finding out about the significance and application of practitioners adopting empowering practices that support young people’s well-being, in a society conventionally dominated by a deficit-based approach.

    .

  • Intervenant.es : Jeudi 13 juin

    9h/10h15: Des recherches participatives sur la transition à la vie adulte après le placement

    Pierrine Robin

    Maîtresse de conférences, Sciences de l’Éducation, Université Paris Créteil

    Mes recherches portent sur le parcours des enfants confiés à la protection de l’enfance. Je cherche à comprendre comment des acteurs, pris dans des relations contraignantes aux institutions, peuvent développer leur capacité d’action, voire participer à l’élaboration de connaissances sur leur monde. Je mène actuellement une recherche par les pairs avec des jeunes sortant de la protection de l’enfance sur la transition à l’âge adulte après une mesure de protection.

     

    9h/10h15: Des recherches participatives sur la transition à la vie adulte après le placement

    Mélanie Doucet

    Assistante de recherche, École de travail social, Université McGill

    En tant qu’ancienne jeune pris en charge et universitaire, mes principaux intérêts de recherche sont enracinés dans les problématiques qui affectent les jeunes avec un vécu dans le système de la protection de l’enfance et les méthodes de recherche participatives et artistiques. Utilisant une approche de recherche-action participative et une méthodologie qualitative photovoice, ma thèse de doctorat porte sur les relations qui importent aux ancien(ne)s placés, et la façon dont ces relations peuvent être forgées et soutenues à long terme.

    10h30/12h : Les associations d’entraide d’ancien.nes placé.es pour accompagner la transition à la vie adulte

    Léo Mathey

    Président, REPAIRS, ADEPAPE 75 (Paris)

    10h30/12h : Les associations d’entraide d’ancien.nes placé.es pour accompagner la transition à la vie adulte

    Victoria Gagnon

    Coordonnatrice, Réseau l’Intersection de Québec

    Je suis présentement étudiante en éducation spécialisée (diplômée en mai 2020) donc ma passion est la relation d’aide et le contact humain. J’ai passé par les services sociaux, plus spécialement par les Centres Jeunesse. Je suis coordonnatrice du RIQ (réseau l’intersection de Québec). Je suis impliquée dans le comité programme de la Techniques d’éducation spécialisée du cégep de Sainte-Foy. J’ai aussi participé à plusieurs projets de recherche, notamment une recherche sur la transition à la vie adulte (quand j’étais une jeune placée, le projet Transcendance l’an passé et je me lance dans la recherche EDJEP cette année. IMPLIQUÉE et PASSIONNÉE sont les mots qui me définissent le plus. Mes champs d’intérêts sont le basketball, la musique et l’éducation (apprendre de nouvelles connaissances).

    10h30/12h : Les associations d’entraide d’ancien.nes placé.es pour accompagner la transition à la vie adulte

    Marceau Dell’unto

    Président, ADEPAPE 83 (Var)

    Je suis membre bénévole de l’ADEPAPE du VAR depuis l’âge de 18 ans. J’ai été responsable à la commission jeunes pendant 1 an, trésorier pendant 10 ans et président depuis maintenant 2 ans. Je me suis engagé à l’association pour, qu’à mon tour, je puisse aider et apporter ma contribution. A mon sens, quand on a eu la chance d’avoir été aidé par le Département et l’ADEPAPE du Var, il faut rendre un peu ce que l’on a reçu. Ce qui me plaît au sein de l’association c’est de travailler avec les acteurs de terrain mais aussi avec les jeunes et moins jeunes de l’association sur les différents projets que nous avons pu mettre en place tels que le travail sur le référent, le Passeport Malin que nous présentons maintenant depuis 2 ans et qui est en cours d’actualisation avec le concours des jeunes des Maisons d’Enfants à Caractère Social et bien d’autres projets!!!! Pour ma part, le bénévolat n’est pas seulement une affaire de devoir mais aussi une source d’épanouissement.

    10h30/12h : Les associations d’entraide d’ancien.nes placé.es pour accompagner la transition à la vie adulte

    Amanda Keller

    Fondatrice de CARE Jeunesse

    Je suis titulaire d’une maîtrise en psychiatrie.  Au cours des dix dernières années, j’ai aidé des jeunes en difficulté avec réinsertion psychosociale. Je vais commencer mon doctorat en travail social cet automne. J’envisage d’étudier la résilience, les interventions qui augmentent l’autonomie et la santé mentale chez des individus traumatisés

    10h30/12h : Les associations d’entraide d’ancien.nes placé.es pour accompagner la transition à la vie adulte

    Mariana Incarnato

    Directrice de Doncel, Association de défense des droits civils

    Mariana is MA in Design and Management of Social Policies and Programs at the Latin-American Faculty of Social Sciences (FLACSO-Argentina) and BA in Psychology (University of Buenos Aires). Founder and Executive Director of the Civil Association for the Rights of Children and Adolescents DONCEL for the last 12 years and co-founder the Latin American Network of care leavers, Incarnato was a key player and actively advocated for the approval of the nation law 27.364 of care leavers in Argentina in 2017. She is a former member of the Adoption Team at the Carolina Tobar Garcia Psychiatric Hospital for Children and Young People of Buenos Aires. In 2012, Incarnato was selected as a social entrepreneur from the Global organization Ashoka. Author of several articles on the subject of adolescents and young people, her organization has worked with more than 2000 young persons, professionals and staff involved in providing care, and leaving care services.

    10h30/12h : Les associations d’entraide d’ancien.nes placé.es pour accompagner la transition à la vie adulte

    Collectif de jeunes Guia de egreso

    Collectif de jeunes ayant vécu.e.s un placement 

    Le Collectif de jeunes Guia de egreso « guide de sortie » est un programme de l’association civile DONCEL dirigée par des jeunes diplômés et sur le point de quitter les foyers de cohabitation et autres mécanismes de prise en charge du système de protection de l’État en Argentine.

    Nous cherchons à aider d’autres jeunes qui, comme nous, à l’âge de 18 ans, doivent quitter l’institution où ils habitent et s’engager dans une vie indépendante. À partir de nos propres expériences, nous fournissons un accompagnement, des informations et des conseils. Nous fonctionnons comme un réseau de soutien entre pairs, car nous savons que personne ne peut se sauver étant seule.

    13h/14h30: De la création à l’innovation : jeunes et professionnels croisent leurs regards pour améliorer le soutien apporté aux jeunes en besoin de protection

    Emily Laliberté

    Directrice générale et artistique, Coup d’éclats et coordonnatrice du projet Porte-Voix

    Offert depuis 2012 dans différents centres jeunesses, Porte-Voix est une initiative de co.création qui a pour objectif d’offrir un espace de prise de parole libre et ouvert aux jeunes afin qu’ils.elles soient partie prenante des décisions les concernant et qu’ils.elles puissent s’inscrire en partenariat avec leurs éducateurs.trices, les décideurs publics et la société pour influencer les politiques et les programmes qui leurs sont destinés. Récipiendaire du prix Droits et Libertés 2018 de la Commission des Droits de la personne et des Droits de la jeunesse, l’initiative aura permis à plus d’une centaine de jeunes de s’exprimer, de réfléchir et de développer leur pouvoir d’influer sur leur vie. Afin de poursuivre le dialogue et les réflexions portées par leurs propos, nous vous invitons à participer aux échanges qui auront lieu le jeudi 13 juin en après-midi.

     

    13h/14h30: De la création à l’innovation : jeunes et professionnels croisent leurs regards pour améliorer le soutien apporté aux jeunes en besoin de protection

    Jean Paiement

    Adjoint à la directrice des Programme Jeunesse CIUSSS Centre-sud-de-l’île-de-Montréal

    Je m’intéresse au développement des communautés et des partenariats intersectoriels comme leviers pour permettre aux personnes en situation de vulnérabilité de s’approprier une prise réelle sur leur situation. Je suis particulièrement impliqué dans le dossier de la participation des jeunes et de leurs proches dans l’élaboration des programmes qui leurs sont destinés. J’ai complété des études de premier cycle en criminologie et une Maîtrise en développement des organisations de l’Université Laval.

     

     

    13h/14h30: De la création à l’innovation : jeunes et professionnels croisent leurs regards pour améliorer le soutien apporté aux jeunes en besoin de protection

    Comité des jeunes EDJeP

    Comité des jeunes ayant vécu.e.s un placement

    L’étude sur le devenir des jeunes placé(e)s innove par la participation d’un comité de jeunes ex-placés qui collabore de façon transversale à toutes les étapes du processus de recherche. Le comité de jeunes de la recherche EDJeP est composé de 14 jeunes de 18 à 35 ans qui ont tous connu une expérience de placement et qui ont le souhait, en s’investissant dans le projet EDJeP, d’améliorer les services offerts aux jeunes qui quitteront à leur tour les centres jeunesse et qui débuteront leur parcours vers l’autonomie. Le comité jeunes a un rôle de conseiller auprès des chercheurs, des différents comités et partenaires de la recherche. Son mandat est de surveiller que la participation des jeunes soit significative et basée sur leurs droits à chaque phase de la recherche, de la planification à l’exécution de la recherche .

  • Intervenant.es : Vendredi 14 juin

    9h/10h45: Table ronde: Sortir de nos organisations pour aller vers les jeunes et leur communauté

    Annie Fontaine

    Professeure agrégée, École de travail social et de criminologie, Université Laval

    Mes travaux portent sur les dynamiques vécues par divers jeunes plus ou moins marginalisés (en situation d’itinérance, ayant connu un placement en protection de la jeunesse, qui pratiquent le travail du sexe, LGBTQ+, etc.), sur l’intervention sociale de proximité auprès de ces groupes sociaux (travail de rue, intervenant de milieu, agent de mixité, etc.) ainsi sur les relations intersectorielles entre les acteurs concernés par ce champ d’action publique.

    Titre du panel : « Sortir des murs pour aller vers les jeunes et leur communauté » ou « Sortir de nos organisations pour aller vers les jeunes et leur communauté »

    9h/10h45: Table ronde: Sortir de nos organisations pour aller vers les jeunes et leur communauté

    Elisabeth Greissler

    Professeure adjointe, École de travail social, Université de Montréal

    Mes travaux de recherche portent essentiellement sur les jeunes identifiés en « difficulté » par les institutions, sur l’itinérance et sur l’aide sociale. Je m’intéresse plus spécifiquement à l’engagement des jeunes dits en difficulté à travers l’étude de leurs carrières militantes ainsi qu’aux actions collectives d’organismes communautaires. Différents projets de recherches-action me permettent notamment de développer des réflexions sur le travail en réseau (milieu institutionnel et communautaire) à l’endroit de ces jeunes. Enfin, d’autres projets en collaboration m’amènent à m’intéresser aux pratiques de stabilisation résidentielle avec accompagnement (SRA) ou à la logique punitive du système d’aide sociale.

    9h/10h45: Table ronde: Sortir de nos organisations pour aller vers les jeunes et leur communauté

    Eduardo Gonzalez Castillo

    Professeur adjoint au Département de Criminologie, Faculté des Sciences Sociales, de l’Université d’Ottawa

    Je suis professeur adjoint au Département de Criminologie de l’Université d’Ottawa. Docteur en anthropologie sociale (Université Laval, 2009), je m’intéresse aux pratiques culturelles des jeunes en difficulté, à l’action communautaire et collective chez les classes populaires et aux dynamiques urbaines au Québec et au Mexique.

     

    9h/10h45: Table ronde: Sortir de nos organisations pour aller vers les jeunes et leur communauté

    Julie Pearson

    Cheffe de service, Services psychosociaux généraux CIUSSS-Estrie, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

    Intervenante jeunesse pendant 15 ans, je m’intéresse alors principalement à l’attachement parent-enfant au sein des familles vulnérables. Maintenant devenue gestionnaire dans le réseau de la santé et des services sociaux, je travaille particulièrement à faire valoir le travail de proximité comme étant une pratique gagnante pour tous les acteurs. Je gère d’ailleurs une équipe d’intervenants de proximité provenant du réseau, qui s’intègrent dans des équipes multisectorielles et offrent leurs services à même la communauté.

     

    11h/12h: L’évaluation comme levier de transformation des pratiques

    Bernard-Simon Leclerc

    Chercheur, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions, Direction de la recherche, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

    Je suis chercheur et spécialiste en évaluation des interventions de santé au Centre de recherche et de partages des savoirs InterActions du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal et professeur agrégé de clinique à l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

    11h/12h: L’évaluation comme levier de transformation des pratiques

    François Bergeron

    Directeur, Table de développement social Centre-Sud

    Directeur de la Corporation de Développement Communautaire du Centre-Sud depuis 2012. La CDC CS coordonne les actions de la Table de Développement social du Centre-Sud, le programme de Revitalisation Urbaine Intégré du quartier Sainte-Marie, ainsi que les projets qui sont soutenus par le Projet d’Impact Collectif (PIC) de Centraide.

    Comité des jeunes Aire Ouverte Laval (CA0)

    11h/12h: L’évaluation comme levier de transformation des pratiques

    Comité des jeunes Aire Ouverte Laval (CA0)

    Comité des jeunes Aire Ouverte Laval (CAO)

    13h/14h: Synthèse tranversale

    Céline Bellot

    Professeure titulaire, Directrice de l’école de travail social de l’Université de Montréal et Directrice de l’Observatoire des profilages

    Elle développe des recherches entourant la judiciarisation des populations itinérantes au Canada et des populations en situation de pauvreté.  Elle réalise aussi des évaluations d’interventions novatrices auprès des populations marginalisées soit en regard de leur participation sociale, de leur insertion sociale et professionnelle.  Ses projets sont le plus souvent réalisés en partenariat ou de manière participative.  Elle travaille autour des populations marginalisées comme les personnes en situation d’itinérance, les personnes consommatrices de drogues, les populations autochtones, les jeunes en situation de marginalité.

     

     

    16h/16h30 : Conclusions, enjeux et opportunités

    Réjean Houle

    Secrétaire Adjoint, Secrétariat à la jeunesse du Québec (SAJ)

    Réjean Houle agit à titre de secrétaire adjoint du Secrétariat à la jeunesse au ministère du Conseil exécutif, un organisme-conseil du premier ministre en matière de jeunesse. Il œuvre depuis plus de 12 ans dans la fonction publique québécoise, notamment dans des fonctions stratégiques au sein de ministères à vocation économique et d’organismes centraux. Ces expériences lui ont permis de développer une vision globale et stratégique de l’appareil gouvernemental ainsi qu’un vaste réseau de collaborateurs. L’atteinte des résultats et le développement de solutions innovantes pour répondre aux problèmes actuels et futurs des organisations du secteur public sont pour lui de grandes sources de motivation.